L’urgence écologique est aujourd’hui une réalité. Le secteur de la construction, responsable d’une part importante des émissions de gaz à effet de serre, se doit de repenser ses pratiques. L’heure est à l’écoconstruction et aux bâtiments durables. Mais comment faire les bons choix ? Quels matériaux privilégier ? Quelles solutions adopter pour réduire l’empreinte environnementale de son habitat ? Nous vous apportons nos conseils d’expert pour vous accompagner dans vos démarches et vous donnons les clés d’une construction responsable.

Pourquoi choisir une construction écologique ?

Faire le choix d’une construction écoresponsable offre de nombreux avantages, tant pour l’environnement que pour les occupants des bâtiments. Opter pour une telle construction permet de réduire l’empreinte carbone de l’industrie du bâtiment. En utilisant des matériaux durables et en favorisant l’efficacité énergétique, on limite les impacts négatifs sur le climat et l’environnement.

De plus, les bâtiments écologiques offrent des avantages tangibles pour leurs occupants. Ils présentent souvent une meilleure qualité de l’air intérieur. C’est notamment grâce à l’utilisation de matériaux non toxiques et une ventilation adéquate. Cela peut avoir un impact positif sur la santé et le bien-être des occupants. 

Aussi, les bâtiments écologiques sont généralement plus économes en énergie. Cela se traduit par des factures d’énergie plus faibles et une meilleure résilience aux fluctuations des prix de l’énergie.

De plus, choisir une construction écologique est un acte de responsabilité sociale. En adoptant des pratiques de construction durables, on contribue à la préservation des ressources naturelles. C’est aussi participer à la création d’espaces urbains plus sains et plus agréables à vivre pour les générations futures.

Quels sont les fondements de la construction durable ?

La construction durable repose sur un ensemble de principes qui vise à minimiser l’impact environnemental. En même temps, elle crée des espaces bâtis qui répondent aux besoins présents sans compromettre ceux des générations futures. 

Ensemble, concrétisons vos projets

Votre plan d’autorisation d’urbanisme dès 99€

Avec Kawa Dessin, obtenez votre permis de construire garage ou déclaration préalable de travaux en toute simplicité

Optimisation de l’efficacité énergétique

Réduire la consommation d’énergie des bâtiments permet de réduire les émissions de gaz à effet de serre et l’empreinte carbone globale. Cela implique l’utilisation de techniques de conception passive et l’installation d’isolants performants. L’intégration de systèmes de chauffage, de ventilation et de climatisation économes en énergie y est aussi intégrée.

Gestion responsable de l’eau 

La gestion efficace de l’eau inclut la réduction de la consommation d’eau potable et la collecte et l’utilisation des eaux pluviales. Elle comprend aussi le traitement des eaux usées sur place. Des dispositifs tels que les systèmes de récupération d’eau de pluie et les toilettes à faible débit contribuent à une utilisation plus responsable de cette ressource précieuse.

Promotion de la biodiversité 

Les bâtiments durables intègrent des espaces verts et des aménagements paysagers qui favorisent la biodiversité locale. La plantation d’arbres indigènes, la création d’habitats pour la faune et la limitation de l’imperméabilisation des sols sont autant de moyens de soutenir la diversité biologique dans les environnements urbains et périurbains.

Réduction des déchets de construction 

La minimisation des déchets de construction et de démolition passe par la préfabrication en usine, le recyclage des matériaux, et la conception modulaire des bâtiments. Cette approche contribue à réduire la quantité de déchets envoyés en décharge et à préserver les ressources naturelles.

Comment choisir des matériaux durables pour un projet de construction ?

Le choix des matériaux de construction est un aspect important de la construction durable. En effet, il influence directement l’empreinte environnementale d’un bâtiment tout au long de son cycle de vie. Quelques considérations importantes sont donc à faire lors de la sélection de matériaux écologiques.

construction durable
Écologie et construction durable : Comment faire les bons choix ? 3

Origine et composition 

Les matériaux naturels et renouvelables, tels que le bois, la pierre, la terre crue et le bambou, sont préférés pour leur faible impact environnemental. Leur capacité à se décomposer naturellement en fin de vie en fait aussi un choix privilégié. Il est également important de choisir des matériaux sans produits chimiques toxiques ni émissions nocives.

Performance environnementale 

Les matériaux doivent être évalués en fonction de leur performance environnementale globale. Il faut donc tenir compte de leur extraction, de leur fabrication, de leur transport, de leur installation, de leur utilisation et de leur élimination. Les analyses du cycle de vie (ACV) permettent notamment d’estimer l’empreinte carbone et l’impact sur les ressources naturelles de chaque matériau.

Durabilité et longévité 

Les matériaux durables et résistants à l’usure nécessitent moins de remplacement et d’entretien au fil du temps. Cela qui réduit les coûts et l’impact environnemental global. Les certifications telles que le label FSC (Forest Stewardship Council) pour le bois garantissent par exemple une gestion responsable des forêts et une traçabilité des produits.

Recyclabilité et réutilisation

Les matériaux recyclés et les matériaux récupérés issus de la déconstruction d’autres bâtiments peuvent être utilisés. Cela permet de réduire la demande de nouvelles ressources et de minimiser les déchets. Des initiatives telles que les programmes de réemploi de matériaux favorisent la circularité et la réduction de l’empreinte carbone.

Performance technique 

Outre leur aspect environnemental, les matériaux doivent également répondre aux exigences de performance et de sécurité. Il faut donc conjuguer durabilité environnementale et qualité technique. Un tel équilibre assure la fiabilité et la durabilité à long terme du bâtiment.

Quelles sont les techniques de construction à faible impact environnemental ?

Parmi les techniques à privilégier figure la construction passive. Celle-ci vise à exploiter les conditions naturelles pour réduire les besoins en chauffage, en climatisation et en éclairage artificiel. L’ensoleillement, la ventilation e l’isolation sont donc optimisés. La conception inclut alors :

  • L’orientation du bâtiment ;
  • La disposition des fenêtres ;
  • L’utilisation de matériaux isolants ;
  • La conception de systèmes de ventilation naturelle.

L’utilisation de matériaux durables contribue aussi à la réduction de l’empreinte carbone d’un bâtiment. Le bois certifié FSC, les briques de terre crue, les isolants naturels comme la laine de mouton ou le chanvre en font partie. En utilisant des matériaux renouvelables et recyclables, l’impact environnemental de la construction est minimisé.

Il est aussi impossible de parler de construction durable sans mentionner les bâtiments à énergie positive. Ces bâtiments produisent plus d’énergie qu’ils n’en consomment, généralement grâce à l’utilisation de sources d’énergie renouvelables. Le solaire photovoltaïque ou thermique en est l’exemple. En combinant une conception économe en énergie avec la production d’énergie sur site, ces bâtiments contribuent à réduire les émissions de gaz à effet de serre associées à l’utilisation énergétique.

Il y a également les toitures végétalisées, ou toits verts. Ils offrent de nombreux avantages environnementaux, notamment :

  • L’isolation thermique ;
  • La rétention des eaux pluviales ;
  • La réduction des îlots de chaleur urbains
  • La promotion de la biodiversité. 

En plus de réduire l’empreinte carbone du bâtiment, les toits végétalisés améliorent la qualité de l’air. Ils fournissent aussi des habitats pour la faune urbaine.

La construction modulaire fait aussi partie des techniques de construction à faible impact environnemental. Elle implique la fabrication d’éléments de construction en usine, puis leur assemblage sur site. Cette approche réduit les déchets de construction et les temps d’exécution. Les émissions associées aux activités de construction sont aussi minimisées. En même temps, la construction modulaire offre une flexibilité et une qualité de construction accrues.

Comment inclure la biodiversité dans le design architectural ?

La considération de la biodiversité est devenue un aspect essentiel de la construction durable. Son importance réside dans la préservation et la promotion de la diversité biologique dans les environnements bâtis. 

construction durable
Écologie et construction durable : Comment faire les bons choix ? 4

Aménagements paysagers écologiques 

Les espaces verts et les aménagements paysagers contribuent grandement à la promotion de la biodiversité urbaine. Cela peut se traduire par l’intégration des jardins, des parcs, des espaces verts et des zones de végétation indigène dans la conception des bâtiments. La faune et la flore locales disposent ainsi d’un habitat, favorisant la biodiversité et renforçant les écosystèmes urbains.

Gestion des espaces verts

Une gestion écologique des espaces verts autour des bâtiments peut favoriser la biodiversité :

  • En évitant l’utilisation excessive de pesticides et de produits chimiques ;
  • En encourageant la plantation d’espèces indigènes ;
  • En préservant les habitats naturels existants comme les zones humides et les zones boisées.

Habitats intégrés 

Les bâtiments peuvent être conçus pour inclure des éléments qui offrent des habitats pour une variété d’espèces sauvages. Cela peut être des nichoirs à oiseaux, des hôtels à insectes, des murs végétalisés, des étangs artificiels, etc. 

Ces éléments peuvent être intégrés dans la conception architecturale. Ils favorisent la cohabitation harmonieuse entre l’homme et la nature.

Comment intégrer les énergies renouvelables dans un projet de construction ?

Les énergies renouvelables peuvent être intégrées dans le design architectural lors d’un projet de construction. Différentes sources d’énergie peuvent être exploitées.

Énergie solaire photovoltaïque 

Les panneaux solaires photovoltaïques convertissent la lumière du soleil en électricité. Ils fournissent une source d’énergie propre et renouvelable pour alimenter les bâtiments et réduire leur dépendance aux combustibles fossiles. Ces installations peuvent être placées sur les toits et les façades, ou intégrées dans des systèmes de protection solaire.

Énergie solaire thermique

Les systèmes solaires thermiques utilisent la chaleur du soleil pour chauffer l’eau et fournir de l’énergie pour :

  • Le chauffage ;
  • La climatisation ;
  • La production d’eau chaude sanitaire. 

Les capteurs solaires peuvent être installés sur les toits ou les murs des bâtiments pour capturer la chaleur du soleil. Ils la transférer ensuite à un système de stockage ou de distribution.

Énergie éolienne

Les éoliennes peuvent être installées sur les toits ou à proximité des bâtiments. Ils capturent l’énergie du vent et la convertissent en électricité. Notez toutefois que leur utilisation est limitée en milieu urbain en raison des contraintes d’espace et de réglementation. Les éoliennes de petite taille peuvent néanmoins contribuer à la production d’énergie renouvelable sur site.

Énergie géothermique

Les systèmes géothermiques utilisent la chaleur naturelle de la terre pour chauffer et refroidir les bâtiments. Efficaces et écologiques, les pompes à chaleur géothermiques peuvent être installées dans le sol ou dans l’eau sous-jacente. Elles servent à extraire la chaleur en hiver et la dissiper en été. C’est donc une solution de chauffage et de climatisation à faible impact environnemental.

Ensemble, concrétisons vos projets

Votre plan d’autorisation d’urbanisme dès 99€

Avec Kawa Dessin, obtenez votre permis de construire garage ou déclaration préalable de travaux en toute simplicité